TELMA
21 octobre 2011

Le 06 octobre 2011 est une date à marquer dans les annales du secteur de l’enseignement supérieur à Madagascar. L’histoire se souviendra de ce jour comme celui où les universités et les centres de recherches malgaches sont entrés dans l’ère de « l’Internet académique » mondial. Une interconnexion de ces universités nationales avec le reste du monde est rendue possible grâce au Backbone national en fibre optique de Telma et du câble sous-marin EASSy. La signature d’un protocole d’accord de coopération s’est tenue ce jour à l’hôtel Colbert ; un moment historique où le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, les Présidents des six (06) universités nationales, les Directeurs généraux des trois (03) IST et l’Administrateur Directeur Général de la société Telma ont apposé ensemble leur signature sur le précieux document.

Mise en place d’un réseau national des universités relié au réseau international académique :

Les objectifs de la signature de ce protocole d’accord sont :

- D’équiper les institutions d’Enseignement Supérieur et les Centres de Recherches, d’un réseau national conforme aux normes et standards existants au niveau international.

- De permettre l’intégration de ce réseau au sein de « l’Internet académique » mondial.

Avec la mise en place de ce réseau national, le partage de ressources et de services entre les universités et les centres de recherches connaîtra une croissance exponentielle pour le plus grand bien de l’éducation et de la recherche à Madagascar.

Les étudiants, les premiers bénéficiaires :

Jamais l’ouverture au monde n’a été aussi réelle pour les étudiants malgaches que maintenant. Avec la fibre, une véritable autoroute de l’Internet et des connaissances a été installée spécialement par la société Telma pour permettre aux universitaires malgaches de se connecter à Très Haut Débit vers l’international ; permettant l’accès aux cours et à une bibliothèque numérique de grande qualité.

Objectif FIBRE : numériser les universités

En reliant les Universités à la Fibre Optique, les universités Malgaches rattraperont ainsi une partie de leur retard par rapport à leurs homologues européennes et américaines et permettra de doter l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique d’outils et de moyens lui permettant d’assumer son rôle stratégique dans le développement du pays. TOUS les étudiants, enseignants et chercheurs pourront ainsi accéder - gratuitement et à Très Haut Débit - à leur environnement numérique de travail depuis n’importe quelle zone de leur campus (bibliothèques, salles d’enseignement, amphithéâtres...).

Bénéfices :

Un réseau national universitaire efficient : ce réseau universitaire transformera la gestion administrative des universités et des étudiants. La centralisation des informations facilitera la gestion des étudiants d’une université à une autre. Désormais, chaque étudiant aura un dossier unique et consultable dans les 6 universités en temps réel.

Création d’une bibliothèque numérique : tous les documents et mémoires des universités, ainsi que les recherches et documents produits ou téléchargés par les universitaires créeront une banque de données nationale, accessible immédiatement à tous les étudiants, partout dans l’île. L’utilisation du Backbone National va donc contribuer fortement au développement des échanges entre universités.

Des universités malgaches reconnues internationalement : ce réseau sera l’armature principale du nouveau système de diplôme international qui sera appliqué à Madagascar, le système LMD.
Les étudiants auront accès à un environnement numérique d’études. Ils pourront désormais utiliser leurs ordinateurs pour les cours, et se connecter à Internet grâce au réseau Hot spot wifi sur les campus.)

Partage de ressources et de services entre universités et centres de recherche : environnements collaboratifs de travail, ressources pédagogiques, formation à distance, vidéoconférence, accès à l’information scientifique mondiale, publications en ligne.

Collaborations de recherche : grilles de calcul et de données, expérimentations distribuées,

Exploitation répartie de collecte de données scientifiques : images satellite, surveillance sismique, tsunami, etc.

Usage académique et non commercial, garanti par une charte

Un réseau Haut Débit, design et administration garantissant sûreté et qualité de service.

Mutualisation au niveau national de toutes les connexions extérieures : avec l’Internet « académique » : les autres NRENs, avec l’Internet général.

Revenir    AccueilAccueil du site